Dès la connaissance d’un sinistre chez vous, la première chose à faire, c’est de le déclarer à votre assureur.

Pour cela vous avez 5 jours sauf :

  • s’il s’agit d’un vol, dans ce cas, le délai est ramené à 2 jours ;
  • s’il s’agit d’un sinistre couvert au titre de la garantie catastrophes naturelles, vous avez 10 jours après la publication de l’arrêté ministériel au Journal Officiel.

Ce délai commence à courir à partir du moment où vous avez connaissance du sinistre et non pas à partir de sa réalisation. Donc si vous êtes absent au moment du dégât des eaux et que vous ne découvrez l’ampleur des dégâts que 15 jours après, pas d’inquiétude ! Le délai de déclaration n’est pas dépassé.

Vous devez faire cette déclaration par lettre recommandée avec accusé de réception et l’envoyer au siège de votre compagnie ou de votre mutuelle (un double pour l’agent). Si votre assureur vous propose un service de déclaration par téléphone, sachez que pour éviter tout problème, il vaut mieux confirmer par écrit.

En cas de vol, vous devez également porter plainte dans les 24 ou 48 h selon le délai fixé à votre contrat.
Vous devez ensuite prévenir toutes les autres personnes concernées : les voisins, la copropriété… Si vous êtes locataire, prévenez également votre propriétaire.

Ce que vous risquez si vous ne respectez pas ces délais :
Votre assureur peut vous pénaliser en réduisant votre indemnité ou en refusant de vous garantir (c’est la déchéance de la garantie). Cependant, pour cela, il faut qu’il prouve que ce retard lui a causé un préjudice.